Pour leur premier match amical de la saison, les Girondins de Bordeaux étaient opposés à Niort ce samedi soir, sur la pelouse de Royan.

La composition de départ : Prior – Sabaly, Toulalan (c), Lewczuk, Contento – Plasil, Vada, Youssouf – Malcom, Laborde, Boupendza

Sur la (difficile) pelouse de Royan, les hommes de Jocelyn Gourvennec sont les premiers en action. A peine une minute de jeu et Gaetan Laborde tente sa chance, sans trouver le cadre (1′). Si Bordeaux a la maîtrise du jeu, Niort procède par contre et André Dona Ndoh est tout proche de venir marquer mais voit sa tentative, déviée, mourir dans le petit filet (9′). Le rythme est ensuite relativement plat, malgré les quelques accélérations de Malcom, déjà bien en jambes. Sur l’une d’elle, le Brésilien centre, la défense des Chamois dégage comme elle peut… sur Aaron Boupendza. Le jeune attaquant ne se pose pas de question et ouvre le score d’une belle volée du gauche (0-1, 21′). Un but plutôt logique, alors que Valentin Vada peu de temps après trouve Allagbé sur un coup franc vicieux (26′). Défensivement plutôt moyens, les Girondins se font surprendre dans leur dos, heureusement Jérôme Prior détourne le tir de Bueno (27′), avant de capter la reprise contrée de Dona Ndoh (30′). C’est pourtant Bordeaux qui va faire le break dans cette rencontre ! Diego Contento obtient un penalty indiscutable, Valentin Vada le transforme parfaitement (0-2, 36′). Alors que tout était (presque) parfait, les Girondins vont craquer sur un coup de pied arrêté ! Romain Grange trouve Jérémy Choplin qui prend le meilleur sur une arrière garde bordelaise statique et sur un Jérôme Prior toujours un peu juste sur ces phases de jeu (1-2, 40′) Le score ne bougera plus jusqu’à la pause : Niort 1-2 Bordeaux !

La composition de la seconde période : Poussin – Koundé, Verdon, Pellenard (c), Poundjé – Arambarri, Kaabouni, Mancini – Guilbert, Mendy, Laborde (62′ Touré)

Au début ils étaient 11 et il n’en restera qu’un ! Non ce n’est pas Koh Lanta, mais bien l’équipe bordelaise à la reprise, puisque seul Gaëtan Laborde conserve sa place. Comme il est de coutume, notre entraîneur a procédé à de nombreux changements, ainsi Théo Pellenard prend le brassard, Alexandre Mendy fait ses débuts, des jeunes sont testés (Koundé, Verdon, Mancini…) et Frédéric Guilbert joue à un poste inhabituel. C’est d’ailleurs lui qui allume la première mèche d’un second acte très calme (57′). Juste avant de céder sa place à Thomas Touré (62′), Gaetan Laborde réalise un bel enchaînement, mais voit son tir passer de peu à côté (60′). Pas mis en danger, les Girondins gèrent leur avance, et Alexandre Mendy, bien lancé par Touré, bute sur Allagbé (75′). Pour ses débuts avec l’équipe pro, Gaetan Poussin est au chômage technique : en bonne position David Djigla, ancien bordelais, manque totalement son tir (83′). En contre, Frédéric Guilbert à la dernière occasion du match mais enlève un peu trop sa frappe (89′). Score final : Niort 1-2 Bordeaux

Bordeaux remporte donc ce premier match de préparation (1-2). Un succès qui a le mérite d’exister et qui donne de la confiance, même s’il n’est pas significatif.

D’un point de vue individuel, difficile aussi de tirer de réelles conclusions. Cependant, en première période, nous avons vu Malcom très en forme et déjà affûté sur son côté droit. Les jeunes ont répondu présents, Zaydou Youssouf a été intéressant et Aaron Boupendza est le premier buteur de la saison. Comme à son habitude, Gaetan Laborde s’est bien battu, même s’il n’a pas cadré de frappes. Buteur sur penalty, Valentin Vada s’est  montré à son avantage. Jaroslav Plasil a bien tenu son rôle de sentinelle. Auteur d’un bel arrêt, Jérôme Prior est impuissant sur le but, tandis que la défense centrale a été prise à défaut à plusieurs reprises. Youssouf Sabaly et Diego Contento ont été discrets, même si notre arrière gauche obtient le penalty du 2-0.

En seconde période, la charnière expérimentale, Verdon-Pellenard a été irréprochable, plus que Maxime Poundjé plusieurs fois pris à défaut, malgré quelques chevauchées intéressantes. Actif dans son couloir droit, Jules Koundé a manqué un peu de précision. Techniquement, le trio Mancini-Arambarri-Kaabouni s’est bien trouvé mais a été moins efficace aux abords de la surface. Alexandre Mendy a été difficile à bouger, mais s’est montré trop brouillon pour faire la différence, tandis que Frédéric Guilbert s’en est bien sorti, et que Thomas Touré a pu retrouver les terrains.

Prochain match samedi prochain, à Arcachon, contre Bastia !


Tags : #1-2#2017-2018#amical#bordeaux#boupendza#girondins#match#niort#préparation#rencontre#royan#test#vada#victoire



Laisser un commentaire