déception de Jussiê

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux – Maccabi Tel-Aviv (1-2).

Joueur AG du match :

Diego ROLAN (6/10) : Huit mois après son arrivée en Gironde, Diego Rolan a été décisif ce soir ! Recruté pour remplacer le buteur Yoan Gouffran, c’est à la passe que l’Uruguayen s’est illustré en déposant le ballon sur la tête de Jussiê pour l’ouverture du score (48′). Très remuant et volontaire il a apporté plusieurs fois le danger mais a manqué de précision (9′ 32′ 83′) ou de puissance dans ses tentatives (11′ 17′ ). C’est néanmoins nettement mieux que depuis le début de son aventure girondine. Encourageant pour la suite !

L’équipe :

Kévin OLIMPA (5/10) : Match moyen pour la doublure de Cédric Carrasso. S’il ne peut rien sur les deux buts (71′ et 79′) et qu’il réussit une bonne entame de match (parade à la 5′), le Martiniquais n’a pas toujours été rassurant. Il s’en sort miraculeusement après avoir mal repoussé un coup franc israélien (58′) et son jeu au pied est tout bonnement catastrophique ! Intéressant lors de la préparation estivale, Azbe Jug n’aurait-il pas mérité sa chance ?

Matthieu CHALME (4/10) : Zahavi lui a fait vivre un début de soirée difficile, puis Matthieu a semblé se reprendre avant d’apparaître dépassé ! C’est le cas sur le deuxième but, après avoir été à la traine comme sur l’énorme occasion de Prica (67′). Bien que moyen depuis août, Mariano peut dormir tranquille…

Lamine SANE (4/10) : Capitaine du soir, Lamine Sané a alterné le bon et le moins bon. Il a certainement été le défenseur bordelais le plus présent dans les duels, mais il se fait battre sur le second but du Maccabi. Quand les Israéliens ont poussé, Lamine a craqué…

Jérémie BRECHET (2/10) : Désiré par Gillot, son recrutement avait été raillé par les supporters, 4 mois après comment leur donner tort ? Il n’est clairement pas au niveau. Si sa première période est sans histoire, la seconde est affligeante. Averti pour un tacle idiot (52′), Bréchet a ensuite plongé, en perdant les ballons, en étant pris dans son dos comme sur l’égalisation… Dire qu’il devait apporter son expérience, à part de nouvelles lacunes à une équipe qui en a déjà, il n’apporte rien du tout. Sinon Vujadin Savic fait aussi partie de l’effectif…

Maxime POUNDJE (4/10) : Profitant de la suspension d’Orban, Maxime Poundjé avait un nouveau match pour tenter de s’imposer au sein de l’arrière garde girondine. On ne peut pas dire qu’il ait marqué beaucoup de points… Il ne dégage pas beaucoup de sérénité, même si le danger est rarement venu de son couloir. Il a tenté d’apporter devant, mais a été beaucoup trop imprécis et brouillon, même si son centre raté (41′) aurait pu se transformer en but.

Abdou TRAORE (6/10) : Avec la blessure de Poko et le manque de rythme de Sertic, le Malien avait une nouvelle opportunité de se montrer ce soir. Mission accomplie ! Présent dans la récupération, il s’est offert plusieurs percées intéressantes, à l’image de celle qui a amené un bon coup-franc (64′). Combatif, il a sorti son meilleur match de la saison, malgré quelques imprécisions.

Landry NGUEMO (4/10) : Le Camerounais est retombé dans ses travers en ratant un grand nombre de passes, pourtant peu risquées. S’il a réussi à gratter plusieurs ballons, il les a trop mal utilisé et reste beaucoup trop faible dans son apport offensif. Fahid Ben Khalfallah a pris sa place à la 77′, sans jamais se mettre en valeur.

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) : Seul joueur offensif titulaire dans cette équipe bis, NMB a tenté dans son couloir gauche mais s’est trop souvent perdu dans ses chevauchées stéréotypées, qui n’ont au final rien amené ! Il aurait gagné à jouer plus simplement. A sa décharge il est au départ de l’action du but girondin. Blessé à la cuisse il est sorti à la 62′, remplacé par Henri Saivet auteur d’une entrée plus que discrète.

Hadi SACKO (5/10) : Enfin titulaire Hadi Sacko a apporté sa fougue devant et son envie de bien faire, en témoigne son raid solitaire (15′) repoussé de justesse par la défense de Tel Aviv. Il tombe dans la surface alors qu’il aurait pu avoir une balle de but (39′). Un peu « léger », même s’il n’a pas démérité, il n’est pas revenu après la pause, cédant sa place à Ludovic OBRANIAK (4/10). Le gaucher a ajouté une touche technique au milieu girondin et a été la rampe de lancement pour l’ouverture du score mais n’a pas su reprendre le jeu à son compte quand Bordeaux allait mal. Une fois de plus décevant !

JUSSIE (5/10) : Le « magicien » aime l’Europe ! Triple buteur face à Bruges l’an passé, Jussiê a trouvé le chemin des filets de la tête (48′). Un exercice dans lequel il s’était essayé (45′) en fin de première période. Pour le reste, il s’est réveillé et a pris part à beaucoup de combinaisons sur le front de l’attaque, après une demi-heure où l’on se demandait s’il était bien titulaire.

La descente aux enfers continue, encore et toujours pour notre club ! Deuxième défaite en deux matchs européens et une aventure sur la scène continentale qui ne devrait pas passer l’hiver… Sur le bilan depuis le Trophée des Champions, Bordeaux n’a gagné qu’un seul de ses 11 matchs officiels, c’est tout simplement minable ! Aujourd’hui Francis Gillot avait décidé de lancer une équipe B pour ce match face à Tel Aviv, en espérant avoir des surprises. Les bonnes prestations de Rolan et Traoré sont des satisfactions ce soir, mais c’est trop peu… Après l’ouverture du score de Jussiê, on aurait pu croire à une éclaircie dans ce ciel si orageux en Gironde, mais même pas… A force de reculer, les Marine & Blanc ont presque logiquement été battu par le Maccabi ! Quelle terrible et triste réalité !

La Rédaction AG



Laisser un commentaire